Livrons-nous à un petit exercice avant/après : quels montants ont été économisés au LEM sur le chauffage, l'eau et l'électricité grâce à la rénovation des bâtiments menée par la Région Auvergne en 2014 et 2015 ?

Grâce aux factures payées par l'Intendance du lycée, nous pouvons comparer l'année 2013 (avant les travaux), et l'année 2016 (première année complète après l'achèvement des travaux).

Commençons par une grosse facture pour tout un chacun : le chauffage. Avant sa rénovation, le lycée était chauffé par une chaudière au fuel d'âge respectable. Elle avait plus que mérité sa mise à la retraite. À présent, il est équipé d'une chaudière moderne au gaz.   C'est sans appel : le LEM a payé 61 200 € de moins pour se chauffer en 2016 qu'en 2013, soit une baisse de 41 % ! Et, du fait de l'isolation des murs et du double-vitrage, tous ceux qui ont connu le bâtiment d'externat avant la rénovation ont pu remarquer qu'il est infiniment plus rare qu'avant d'y ressentir du froid. Ce sont plutôt l'aération, la ventilation, la chaleur qui nous posent parfois un problème.

Du côté de la facture d'électricité, l'effet apparaît moins spectaculaire mais la facture s'oriente tout de même à la baisse : avec 4 400 € de moins entre 2013 et 2016, elle s'est allégée de 6,7 %. Encore un effort pour éteindre la lumière en sortant des pièces ou quand le soleil brille ! Comme à la maison, en fait. Mais d'autres gisements d'économies en électricité sont sans doute à explorer également.

Enfin, les travaux ont modifié notre consommation d'eau. Une nouvelle plonge fonctionne au  restaurant scolaire  : adieu l'absurde "broyeur à eau" des années 80 qui emmenait débris de plastique et de nourriture mêlés et trempés,  jusqu'à la poubelle. La reprise de multiples canalisations dans la cour et ailleurs a également permis la chasse aux fuites. La baisse de la consommation d'eau correspond à un montant de 3 600 €, soit 9,2 % de réduction par rapport à 2013. Pouvons-nous utiliser encore moins d'eau, et si oui, comment ?

En bref, grâce à cette rénovation, nous disposons d'un lycée plus économe, mais surtout en chauffage. Pour le reste, à nous d'explorer des pistes de progrès supplémentaires. Vous pouvez envoyer toutes vos suggestions à la suite de ce message.

LEM-perspective-externat