En tant que refuge LPO (Ligue de Protection des Oiseaux), le LEM n'utilise pas d'herbicides, insecticides ou autres produits de traitement dans ses espaces verts, et ce depuis des années. Le plan écophyto l'interdit d'ailleurs depuis le 1er janvier 2017 dans les collectivités. Ce plan a été lancé en 2008, après le Grenelle de l'Environnement, afin de réduire drastiquement l'usage de ces susbtances. Mais c'est dès 1962 que la biologiste américaine Rachel Carson avait tiré la sonnette d'alarme dans son best-seller Un printemps silencieux. Silencieux... en l'absence de chants d'oiseaux après que le DDT avait tué toutes ces petites bêtes qui les nourrissaient. On peut vraiment dire que l'industrie détestait Rachel Carson! Aujourd'hui, la France est le troisième utilisateur mondial de pesticides. Mais dans l'espace public, ce sera fini en 2020. Pour accélérer le virage écophyto à Montluçon, nous pouvons encourager des fleurs à se glisser le long des murs pour égayer les trottoirs, au lieu d'empoisonner le sol. Il suffit de se munir d'un justificatif  de domicile et  de se rendre à l'Office de Tourisme à la Tourfondue, sur le boulevard de Courtais. Un sachet de graines de fleurs variées et robustes vous est remis gratuitement, et il ne vous faut que quelques minutes, suivies de quelques semaines de patience, pour transformer un bas de mur terne en LaLaLand.

écophyto

Pour en savoir plus sur la démarche écophyto, voici une petite vidéo de la FREDON Auvergne sur la végétation spontanée en ville et la biodiversité :