La labellisation « Établissement en Démarche de Développement Durable » (E3D) est ainsi nommée par l’Éducation nationale depuis 2013. La circulaire parue au Bulletin Officiel du 5 février 2015 rappelle son objectif : apprendre à " vivre ensemble dans un monde aux ressources limitées" avec  "les connaissances, la compétence et la culture" qui permettent "de connaître, comprendre, décider et agir en fonction des enjeux du développement durable."

La démarche des écoles et établissements labellisés "E3D École/Établissement en démarche de développement durable" :

  • prend explicitement en compte les relations entre l'environnement, la société, l'économie, voire d'autres dimensions, propre au développement durable
  • est présentée au conseil d'école ou d'administration pour être inscrite dans le projet de la structure scolaire
  • implique un des différents partenaires territoriaux choisis en fonction de critères adaptés aux besoins de l'école ou de l'établissement.

Les écoles et établissements en démarche globale de développement durable (E3D) associent l'ensemble de la communauté éducative.

L'obtention de ce label ne constitue pas un aboutissement, mais elle est surtout la marque d'une volonté de s'inscrire dans une démarche d'amélioration continue.

 La circulaire déjà citée concernant les établissements « E3D » rappelle  la masse énorme, à l'échelle du pays, des personnes qui peuvent  être formées au développement durable :

Avec, en 2015, 12,3 millions d'élèves et 2,5 millions d'étudiants, près de 840 000 professeurs de l'éducation nationale et plus de 91 000 enseignants dans l'enseignement supérieur, l'éducation nationale et l'enseignement supérieur représentent un levier essentiel pour mettre en œuvre la transition énergétique et écologique de l'ensemble de la société, dans une démarche globale de développement durable.

Et au LEM ? Que faisons-nous déjà et comment pouvons-nous faire toujours mieux?